Enseigne de café à emporter et coffee shop

Venez tester...Contactez nous
Actualités

Enseigne de café à emporter

Publiée le 06/03/2017
Enseigne de café à emporter

Enseigne de café à emporter, une vraie tendance !

Vous ne passerez pas à côté de cette déferlante. Les enseignes de café qui ouvrent "à tout va". On se rappelle tant, il y a quelques années du petit bistrot de café, avec l'odeur de cigarette (dans le meilleur des cas), les mêmes personnes accoudées au comptoir tout au long de la journée, un flipper dans le coin, un jeu de flêchettes dans l'autre, les cacahuettes sur le bar... Mais désormais le temps du petit café noir à la française est révolu. Peu à peu ces espaces d'un autre temps sont remplacés par des enseignes de café à emporter. Plus qu'une mode, ces établissements s'inscrivent dans la vie urbaine des consommateurs, faisant partie intégrante de leur planning quotidien...

Vous ne pourrez plus passer à côté de ces enseignes de café à emporter où chaque grande ville bientôt en disposera. Pourquoi ce phénomène ? Si vous n'êtes pas encore client, c'est le moment d'être curieux. Attention aux effets secondaires : l'addiction notamment ! C'est en particulier ce qui explique ce mouvement. Vous deviendrez vite dépendant des produits mais pas que...
 

Au café toute la journée !

Le matin c'est l'occasion de prendre le p'tit dèj version taille fine : jus d'orange pressé, un cookies #homemade ; ou encore un café gourmand avec chantilly et muffins ! Mieux, pensez au collègues : prennez le classique (mais inlassable) caramel macchiato à emporter. Et oui, c'est aussi ça la tendance : prendre son café à emporter. 10am (10 heure du matin pour les non bilingues) c'est le moment du brunch : selon les envies, c'est sucré ou salé ou les 2 pour les plus gourmands. L'horloge indique midi : c'est le rush ! Le moment de toutes les tentations : sucré, salé, en menu, avec ou sans boisson, seul ou en groupe, sur place ou à emporter. C'est ça le succès d'une enseigne de coffee shop : la queue du midi, un festival de produits proposés... Midi passé, on passe à la série de cafés pris sur le pouce : ristreto, court, long, avec ou sans lait, double ou triiiple, c'est le moment de parler café avec les initiés. On se repose un peu avant l'après midi où le "4h" renommé spécialement pour l'activité en "15h - 18h" : période durant laquelle, se ruent les clients sur les pâtisseries en tout genre et boissons généreuses, personnalisées à souhait : sirop, topping, mélange, gourmandises, coulis, chantilly, déca... On n'en a jamais fini ! On est bien loin des cafés de rue.

Et si on s'y intéresse de plus près, c'est l'atmosphère qui en fait l'atout principal de cette activité : convivialité, moderne, design, tendance, chaleureux, familliale, nouvelles technologies : ce sont les termes qui la caractérise le mieux. Bien souvent, les personnes qui tiennent ces enseignes de café à emporter sont elles-mêmes modernes, souriantes et sympathiques à l'image de leur boutique. Voilà pourquoi ces points de ventes fleurissent aux 4 coins de la France.

Concept innovant mais...

Fini les cafés servis dans les tasses où la marque du torréfacteur ou du fabricant est apposée dessus. La vaisselle a laissé place au mug et au cup en carton ou plastique à l'effigie de la marque qui font tant la renommée des enseignes de cafés à emporter ; plusieurs avantages à cela : plus de vaisselle, possibilité d'emporter le produit, support de marketing, mode de consommation tendance...

La forme est très souvent choyée : déco from "La Suède chez le géant jaune et bleu", couleurs peps, magazine tendance, journaux américains : il n'y a rien à redire. Mais le fond est plus compliqué ! Qui dit enseigne de café à emporter dit consommation tout au long de la journée. Est-ce vraiment un atout ou une difficulté ?

A l'hunanimité c'est un atout... !        ...les 3 premiers mois. Après ça devient difficile à gérer. Et oui, la clé c'est de proposer à toute heure, une grande diversité de produits pour satisfaire les clients : mais commander, produire, vendre 6 jours sur 7, du matin au soir, c'est compliqué et ce n'est que la partie exploitation du point de vente. A côté, il y a les papiers ! Il faut mettre en place une organisation, une logistique, un planning précis, un mode opératoire, anticiper les ventes... C'est indispensable car être en stress permanent, c'est ingérable ! Les indépendants le disent.

Il faut trouver le bon équilibre : "je vends ce que je peux produire !" Il faut prendre les modèles qui fonctionnent et s'en inspirer. Quelques enseignes ont su se démarquer et tirer leur épingle du jeu.

Certaines grandes enseignes, ont réussi à mettre en place une organisation telle, qui leur permet de proposer à la vente des produits tout au long de la journée, en prévoyant les quantités, les équipes de production, la rapidité d'éxécution et le contrôle qualitatif. C'est le challenge quotidien à relever. Aussi, le client de ces nouvelles enseignes est friand des services novateurs que celles-ci peuvent lui proposer. Le click&collect est notamment le service le plus en progression dans ce segment d'activité. Ces quelques enseignes qui se disputent les 3/4 des parts de marché du secteur, développent des produits et des services de plus en plus innovants... Autant dire que les cafés bistros d'hier ont désormais été relegués au poste de musée et si ce n'est pas encore fait, ça le sera bientôt...

Miss Cookies Coffee remercie la Région Bourgogne Franche-Comté pour son soutien et son aide financière.
« La région est intervenue dans nos démarches de développement et notamment dans le cadre de l'évolution de notre concept Miss Cookies Coffee en franchises. »L’équipe Miss Cookies Coffee