Mathieu ouvre son Coffeeshop en franchise

Venez tester...Contactez nous
Actualités

Mathieu témoigne : ouvrir 1 Franchise de coffeeshop : Oui ou Non ?

Publiée le 08/12/2017
Temoignage ouvrir son coffeeshop café à emporter

C'est après de multiples expériences dans des domaines variés que je me suis lancé dans une nouvelle aventure entrepreneuriale... Ouvrir son entreprise c'est un véritable projet de vie telle que pourrait être l'achat d'une maison : même démarche, il faut monter son projet brique par brique...

Je suis issu d'un cursus plutôt commercial. A la sortie de mes études en école de commerce, j'ai tout de suite rejoint une société qui commercialisait de l'outillage pour des professionnels et des particuliers dans laquelle j'étais commercial. Après 2 ans, j'ai rejoint une enseigne de prêt à porter orientée sportwears et qui comptait 80 salariés. Je suis rentré dans cette entreprise en tant que commercial, puis j'ai gravi les échelons pour devenir responsable commercial de l'enseigne. J'ai quitté cette entreprise après 7 ans de loyaux services pour rejoindre un groupe français dans la grande distribution en tant que contrôleur de gestion pour le secteur Sud-Ouest.


Une première brique dans la construction de mon projet : L'ACTIVITE GLOBALE
Après 16 ans de travail dans des activités diverses, j'ai eu besoin de changer d'horizons, de dédier mon temps dorénavant à un projet plus concret qui me correspond plus et surtout travailler pour moi. Il était temps pour moi de créer ma société. C'est même devenu une nécessité pour ma famille et moi au-delà de ma vie professionnelle. J'ai longtemps réfléchis à la question de me lancer et c'est une discussion avec un ami qui a ouvert son entreprise, qui m'a conforté dans le choix de créer son entreprise.

A partir de ce moment-là, j'ai recherché le secteur d'activité qui pouvait me parler et surtout qui pouvait parler à ma famille. J'avais besoin que ma famille soit fédérée autour de mon projet. C'était un élément essentiel ! Je me souviens avoir recherché tout d'abord les domaines d'activité les plus en vogue : je connaissais le métier du P.A.P mais je connais les difficultés des indépendants en particulier avec la concurrence d'Internet. Puis j'ai recherché les secteurs dégageant les plus grandes rentabilités et je me suis naturellement tourné vers la restauration. Je me suis vite limité à la restauration dite rapide pour les heures que l'activité offre qui sont quasiment des heures de bureaux et qui me laisse la possibilité d'avoir une vie de famille à côté.


Une deuxième brique dans la construction de mon projet : L'ACTIVITE PRECISE
La restauration rapide : oui mais pas n'importe quel concept. C'est à ce moment-là que ma femme et moi avons débuté des recherches des tout derniers concepts avec un fil directeur : une activité qualitative, porteuse et durable sur le long terme. Nous avons banni les activités vendant de l'alcool (problèmes de clientèle) ou encore des concepts avec un monoproduit (trop risqués). Nous avons recherché une activité qui nécessite un budget d'investissement raisonnable. On a dit non au grosses structures type fastfood ! Cette méthodologie nous a permis de préciser de plus en plus notre projet. On savait de plus en plus ce qu'on ne voulait pas faire. Puis nous avons identifié 3 types de restauration : le burger, la restauration américaine et le coffeeshop !


Une troisème brique dans la construction de mon projet : LA RENTABILITE
C'est à ce moment-là que nous avons commencé à en discuter avec nos amis proches et nous avons réalisé que cette méthodologie : " l'effet entonnoir " permet d'identifier de manière de plus en plus précise, l'activité que l'on souhaite tout en ayant un regard attentif sur le risque, les éléments positifs et négatifs. On a alors comparé les enseignes qui nous plaisait le plus et nous avons comparé la rentabilité de chacunes d'elles, les frais de départ (droit d'entrée), le taux de redevance, le taux de marge, le CA et l'assistance... Autant dire que les enseignes qui prélèvent 10% de redevances on a dit "Niet" !!!


Une quatrième brique dans la construction de mon projet : LE FEELING AVEC L'ENSEIGNE
Il était temps de faire désormais appel à notre ressenti. Il fallait identifier "les coups de cœur" et l'exercice était beaucoup plus facile car il faisait appel à un sens émotionnel qui ne demande pas de décortiquer les chiffres ou un savoir particulier dans tel ou tel domaine. C'est à partir de ce moment-là que nous sommes rentrés en contact avec plusieurs réseaux : 2 enseignes de franchise de coffeeshop et 1 enseigne de burger.


Une cinquième brique dans la construction de mon projet : LA RENCONTRE
C'est à cette étape ultime que nous sommes rentrés dans le concret : la prise de contact avec ces 3 réseaux de franchises. Nous avons eu différents échanges, des dossiers à renvoyer. Certains sont beaucoup plus accessibles que d'autres. Mais on a fini par prendre des rendez-vous et se rendre aux bureaux de chaque enseigne.


Une sixième brique dans la construction de mon projet : LA CONFIANCE ET L'ANALYSE DU RISQUE
L'étape ultime a été cette rencontre car avant d'adhérer à un concept, il faut s'intéresser aux créateurs. Un réseau de franchise c'est avant tout une histoire d'êtres humains. Miser sur un concept c'est avant tout miser sur l'équipe dirigeante, car c'est elle qui donne le cap. Je dirais que c'est ce qui m'a convaincu dans mon choix de devenir franchisé. Puis, ma femme et moi avons pris soin de regarder le concept, les ratios et les stratégies de l'enseigne.


Le ciment, l'élément qui lie franchisé / Franchiseur : L'ENSEIGNE
Ce qui nous a conforté dans notre choix d'ouvrir un notre franchise de coffeeshop, c'est l'accompagnement qui nous est apporté : les outils de reporting, l'organisation, le rétro planning, les contacts, les emplacements, le suivi régulier et la confiance...


Le petit mot de Mathieu :
Je me rends compte que malgrè nos expériences professionnelles multiples et les responsabilités que nous avons eu dans nos différents métiers, ma femme et moi nous n'aurions jamais pu ouvrir un coffeeshop car nous ne connaissons pas les ficèles du métiers et la franchise nous apporte des éléments de réponse sur l'intégralité des champs d'application au-delà de la restauration : recherche d'un local, financements, aides financières, juridiques, comptabilité, négociations, nouvelles technologies, management, organisation, logistiques, rentabilité, hygiène...

Aujourd'hui je suis pleinement convaincu par la franchise dans le domaine du coffeeshop et j'ai une réelle confiance dans le Réseau. Nous avons pris la décision d'intégrer un jeune réseau, car nous avons l'avantage de faire partie des premiers franchisés, un véritable atout pour nous (nous profitons de conditions très raisonnables, d'une attention toute particulière, de la nouveauté et du choix de la ville d'implantation...) !

Lorsqu'on a le projet d'entreprendre, il faut d'abord se questionner sur soi-même :

  •  Suis-je prêt à créer mon entreprise ?
  •  Est-ce que j'ai les épaules pour manager une équipe ?
  •  Quel domaine d'activité ne me plait pas ? et surtout qu'est ce qui me plaît ?
  •  Est-ce que ma famille ou mes proches vont me suivre ?
  •  Quelles conséquences sur ma vie personnelle et mon entourage ?


Ensuite, je pense qu'il est nécessaire de faire une étude approfondie de l'enseigne avant de se lancer tête baisser dans un projet. Si j'ai un conseil à donner, il faut se déplacer et voir le concept, les outils mis en place, le Savoir-Faire et surtout le feeling qu'on peut avoir avec le Franchiseur. Ce dernier est-il libre de ses décisions ou doit-il rendre des comptes à des investisseurs ? Est-il géré pas un fonds d'investissement ? Serais-je un simple numéro dans le réseau ? Quelle implication pour le franchiseur si j'échoue ?

Le petit mot de L'enseigne :
Mathieu a suivit un long processus de recrutement avant d'intégrer le réseau de franchise de coffeeshop. Nous travaillons sur le projet !

Mathieu, Candidat à la franchise Miss Cookies Coffee

Miss Cookies Coffee remercie la Région Bourgogne Franche-Comté pour son soutien et son aide financière.
« La région est intervenue dans nos démarches de développement et notamment dans le cadre de l'évolution de notre concept Miss Cookies Coffee en franchises. »L’équipe Miss Cookies Coffee