quel est le budget pour ouvrir un coffee shop

Venez tester...Contactez nous
Actualités

Quel budget pour ouvrir un salon de thé

Publiée le 02/03/2019
Budget d'investissement pour ouvrir son coffee

La grande question !!!! Quelle somme faut-il prévoir pour ouvrir son établissement ?

On a fait le tour de la question plus d'une fois puisque n'étant pas du métier, nous avons découvert lors de la première implantation le sujet des travaux et des demandes de financements. Un vrai parcours semé d'embûches. Depuis cette première ouverture, notre expérience s'est affinée et aujourd'hui nous n'avons plus de surprise puisque nous avons ouvert de multiples établissements dans des configurations bien différentes. Notre concept est ficelé, les matériels sont référencés, nos partenaires ont l'habitude de travailler sur les chantiers MCC. Le plan de financement n'a quasiment plus de secret pour nous désormais et nous accompagnons nos franchisés dans cette étape cruciale...

Pierre Grandgerard


La question est effectivement épineuse car si on s'attarde un peu sur le sujet, on remarque que d'une enseigne à l'autre les montants d'investissements sont très variables et sur internet il est difficile de cerner le vrai du faux. Certains réseaux annoncent un montant d'investissement de 100 000€, d'autres parlent de montants supérieurs à 300 000€. Et qu'en est-il de l'apport personnel et du droit d'entrée ? Comment démêler toutes ces questions et comprendre les tenants et les aboutissants sur le sujet ?

On a décidé de faire toute la transparence sur cette question : Quel budget pour ouvrir un coffee shop ?

Dans un premier temps il est important de comprendre les définitions des éléments financiers de la franchise :

  • le droit d'entrée ou encore redevance initiale forfaitaire : il est demandé par l'enseigne et est cencé couvrir les frais d'acquisition de votre franchise (frais liés aux rendez-vous, déplacements, formations...).
  • l'apport personnel : c'est le montant minimum que vous devez apporter en fonds propres. Ce montant est demandé par l'enseigne pour que vous soyez impliqué financièrement dans votre projet. Cela permet également de maximiser vos chances d'obtenir votre prêt bancaire.
  • le prêt bancaire : c'est l'emprunt demandé et souscrit à la banque pour financer votre projet.
  • l'investissement global : pour faire simple il correspond à l'addition de l'apport personnel et du prêt bancaire.

Il est bon de savoir que les banques demandent un apport personnel minimum de 20 à 30% selon les banques et les régions (ex : 20k€ à 30k€ pour un projet d'investissement de 100 000€ soit un emprunt de 70k€ à 80k€).

Si vous approfondissez la question du budget pour ouvrir son salon de thé, vous entendrez parler de "COÛT CONCEPT FRANCHISE". C'est là que les choses peuvent se compliquer. Certains réseaux de franchises parlent de coût concept pour parler d'investissement global, d'autres pour parler uniquement de la mise au concept d'un local commercial. Rien n'est faux dans ces 2 visions mais pour un même local, selon la manière de voir les choses, le coût concept peut doubler voire tripler. Il est donc utile d'approfondir un peu plus le sujet lorsque vous approchez une enseigne.

A titre d'exemple, dans le domaine d'activité du café en franchise, certains réseaux vont annoncer un coût concept de 100 000€ pour un local de 100 à 150m². Dans ce cas les dépenses liées au matériel (four, tour réfrigérés, vitrines, machine à café, blender, lave-vaisselle, caisse enregistreuse...), au mobilier (chaise, tables, parasols...), aux éléments de communication (enseigne, T-shirt, publicité...) et aux autres coûts administratifs (frais de création, banque, comptable, juridique, dépôt de garantie, bail commercial, frais techniques...) ne sont pas inclus dans le coût concept. Cela peut représenter tout de même quelques dizaines voire de centaines de milliers d'euros.

En ce qui concerne les travaux et le matériel, les tarifs sont assez bien encadrés en France (prix au mètre linéaire ou au mètre carré, etc.). En réalité, le coût concept est quasiment le même d'une enseigne à l'autre dans le même domaine d'activité. Certains frais peuvent légèrement varier sur des éléments bien spécifiques (matériel de cuisine particulier ou éléments de communication propre à l'enseigne). Si vous optez pour une franchise, ce qui va réellement varier c'est les frais demandés par l'enseigne c'est à dire le droit d'entrée. Quel est le montant de ce droit d'entrée ? Qu'est ce qui est inclus dans ce droit d'entrée ? Certains réseaux demandent un droit d'entrée + une redevance initiale pour la formation de l'équipe + une redevance d'ouverture liée à l'accompagnement au moment de l'inauguration de votre établissement. 

Le bon conseil que nous pouvons vous donner c'est d'avoir une vision globale. A Combien va me revenir mon projet au total ? Faites attention à la notion de coût concept au m², cela peut encore une fois être trompeur selon la taille de votre local car quelque soit la taille de votre établissement, il faudra payer un seul droit d'entrée, acheter une seule machine à café... C'est donc pas forcément judicieux de réfléchir au mètre carré.

Miss Cookies Coffee se veut être complètement transparent sur ces montants d'investissements. Pour nos établissements nous avons investi 200 000€ à 330 000€ selon les configurations, les implantations et la taille des établissements. Ces sommes représentent l'investissement global pour un point de vente ; c'est à dire que ces montants incluent l'ensemble des frais (comptables, juridiques, travaux, communication, matériels, équipements, mobilier, tenues, formation, accompagnement, lancement, trésorerie et fond de roulement...). Seul le droit au bail n'est pas inclus puisqu'il dépend du local (certains locaux n'ont pas de droit au bail, d'autres dépassent 200 000€). Vous cerner mieux la notion de budget pour ouvrir votre salon de thé,  alors rendez-vous sur la fiche des éléments chiffrés et vous deviendrez un expert en la matière.

L'équipe rédactionnelle Miss Cookies Coffee

Miss Cookies Coffee remercie la Région Bourgogne Franche-Comté pour son soutien et son aide financière.
« La région est intervenue dans nos démarches de développement et notamment dans le cadre de l'évolution de notre concept Miss Cookies Coffee en franchises. »L’équipe Miss Cookies Coffee